web analytics

Breaking News

pourquoi plus de jardiniers cultivent des plantes indigènes

Pourquoi plus de jardiniers cultivent des plantes indigènes

Les plantes indigènes sont le meilleur choix pour un paysage nécessitant peu d’entretien et durable. Découvrez pourquoi les plantes indigènes sont si importantes pour votre jardin, obtenez une liste des plantes communes originaires des États-Unis et du Canada et 10 conseils sur l’aménagement paysager avec des plantes indigènes.

Avantages des plantes indigènes pour votre jardin

Cela peut sembler insignifiant, mais en tant que jardiniers, nous pouvons faire de bons choix concernant notre planète et notre environnement lorsqu’il s’agit de notre propre arrière-cour.

  • Les grandes pelouses bien entretenues et sans mauvaises herbes nécessitent beaucoup de ressources telles que de l’eau, des engrais, des pesticides, des herbicides et de l’essence pour la tonte.
  • De nombreuses plantes exotiques ont également besoin de grandes quantités d’eau, d’engrais et de fongicides pour les maintenir en pleine forme. Les habitats indigènes sont souvent détruits pour faire de ces oasis artificielles et certaines des plantes exotiques que nous avons introduites sont devenues extrêmement envahissantes, étouffant les plantes indigènes et altérant les écosystèmes.
  • La perte d’une seule espèce a un effet d’entraînement sur de nombreux insectes, oiseaux, mammifères et plantes interdépendants. L’aménagement paysager durable travaille avec la nature pour préserver cet équilibre délicat.
  • Les plantes indigènes sont adaptées aux conditions de croissance locales et ne nécessitent pas autant de soins que les non-indigènes. Les plantes indigènes ont un taux de survie beaucoup plus élevé, puisqu’elles sont mariées au sol et aux conditions climatiques locales – en plus, elles s’auto-ensemencent!
  • Les plantes indigènes suppriment même les mauvaises herbes!
  • L’aménagement paysager indigène est plus sûr pour vous, votre famille, vos voisins et vos animaux de compagnie, car moins de produits chimiques signifie un ruissellement plus propre et un approvisionnement en eau plus sûr.
  • Les pollinisateurs ont besoin de plantes indigènes! Plus de pollinisateurs signifie plus de fleurs et de fruits sont produits, ce qui est une excellente nouvelle pour le potager. Sans plantes indigènes, nous n’aurons pas d’abeilles, de papillons, d’oiseaux, de libellules, d’insectes bénéfiques et de vie animale et végétale.

buttonbush-butterfly_0_full_width.jpg

Image: Papillons sur Buttonbush (Cephalanthus occidentalis). Crédit: Université Cornell.

Qu’est-ce qu’une plante indigène?

Alors, qu’est-ce qui rend une plante indigène? Native Plant Trust définit une plante indigène comme «une plante qui poussait en Amérique du Nord avant la colonisation européenne». Cela comprend les arbres, les arbustes, les vignes, les plantes vivaces à fleurs, les fougères et les herbes. Vous en avez probablement déjà beaucoup qui poussent dans votre jardin.

Une fois établies, les plantes indigènes sont capables de résister aux conditions saisonnières – telles que les étés chauds et secs et les hivers glaciaux et neigeux – dans lesquelles elles ont évolué. Les autochtones améliorent la biodiversité locale en offrant de la nourriture et un habitat à la faune. Mieux encore, ils donnent à votre jardin un sentiment d’appartenance. Ces plantes appartiennent à votre région et font de votre paysage un paysage nettement régional. Lorsque nous comptons beaucoup sur les plantes exotiques des chaînes de magasins nationales, le jardin de tout le monde commence à se ressembler!


Lupin

Plantes indigènes communes

Voici des exemples de plantes vivaces indigènes communes aux États-Unis et au Canada. Cependant, gardez à l’esprit que vous devez viser à planter les espèces particulières originaires de votre région. Par exemple, il existe des espèces de lupin originaires du Maine, mais il existe d’autres espèces de lupins originaires de Californie. Le Lady Bird Johnson Wildlife Center possède la base de données la plus complète de plantes indigènes que vous pouvez rechercher.

Certaines de nos fleurs indigènes préférées incluent:

  • asters
  • lupin
  • Joe Pye Weed
  • ancolie
  • fleur cardinale
  • mélisse


La plante Bee Balm porte bien son nom, attirant les abeilles indigènes et de nombreux pollinisateurs!

Les arbustes indigènes sont également importants pour votre paysage. Ils fournissent de la nourriture et un abri à la faune tout en offrant des qualités esthétiques telles que des fleurs parfumées, des fruits et un feuillage d’automne coloré. Des exemples d’arbustes indigènes comprennent:

  • viburnums
  • cornouiller
  • sureau
  • myrtille
  • myrtille
  • cléthra
  • amélanchier

L’utilisation d’une combinaison de couvre-sol, de plantes vivaces, d’arbustes et d’arbres dans votre paysage imite les communautés végétales naturelles, améliorant ainsi l’habitat de la faune. Cet écosystème en couches peut aider à filtrer les polluants de l’air, à fournir de l’ombre, à prévenir l’érosion du sol, à filtrer le bruit ou les yeux voisins, à bloquer les vents d’hiver, à absorber l’eau de pluie et à ralentir le ruissellement.

natif-paysager_full_width.jpeg

Aménagement paysager de plantes indigènes

L’aménagement paysager avec des plantes indigènes est parfois appelé «aménagement naturel». Mais indigène ne veut pas forcément dire sauvage! Vous pouvez avoir un jardin aussi raffiné et glamour que celui des autres. Même s’il est composé de plantes indigènes, le design dépend de vous.

Le secret du succès avec les indigènes est de choisir les bonnes plantes adaptées à vos conditions de croissance; n’essayez pas de refaire les conditions pour s’adapter aux plantes. Regardez autour de vous et voyez ce qui pousse à l’état sauvage là où vous vivez. Ces plantes refléteront les conditions de croissance locales.

Les plantes des prairies telles que les liatris et les échinacées (ci-dessus) sont parfaites pour un endroit chaud, sec et ensoleillé, tandis que la tiarella est un couvre-sol fabuleux pour un endroit ombragé sous de grands arbres. L’iris drapeau bleu ne craint pas les pieds mouillés, tandis que la digitale des bois jaune illumine l’ombre sèche.

10 conseils d’aménagement paysager autochtones

Lorsque vous planifiez votre paysage ou votre jardin, suivez l’exemple de la nature! Voyez quel pourcentage de votre jardin vous pouvez transformer en plantation indigène. Même un petit pourcentage peut faire la différence! Voici 10 conseils pour commencer:

  • Avant de parcourir les plantes, regardez la main que la nature vous a donnée. Laissez la nature aménager votre jardin. Les reliefs sont-ils souples ou irréguliers? Lumineux ou subtil? La topographie est-elle plate ou variée? Prenez des notes, puis prenez l’indice pendant que vous recherchez les préférences des plantes indigènes.

  • Travaillez à éliminer tous les arbustes, arbres et plantes envahissants ou ils prendront tout simplement le contrôle de n’importe quelle zone. En savoir plus sur la prévention de la propagation des plantes envahissantes.

  • Considérez comment réduire la taille de votre pelouse, qui est un environnement nécessitant beaucoup d’entretien et de faible valeur. Essayez une bordure de plante plus large. À l’automne, vous pouvez étouffer les zones avec du papier journal et du paillis, puis planter des indigènes au printemps. Ou, vous pouvez essayer de planter des «pelouses indigènes» avec des graminées telles que la fétuque rouge (Festuca Rubra), l’agrostide de la mer (Agrostis pallens), l’herbe de Saint-Augustin (Stenotaphrum secundatum), la bufflonne (Bouteloua dactyloides) et la grama bleue (Bouteloua gracilis). Il est important de faire correspondre votre région et votre sol. Enfin, considérez les zones qui ne sont pas du gazon; cultivez plutôt du trèfle!

  • Faites correspondre le sol et les plantations. Si votre sol est acide et que les plantes que vous avez choisies ont besoin d’un sol alcalin, vous êtes dans une lutte. Consultez notre tableau des préférences de pH.

  • Prenez note des indigènes qui poussent dans votre jardin ou dans votre région, en particulier les plantes qui poussent en touffes ou en groupes, car cela fournira un exemple important de ce qui réussira et sera magnifique. Cultivez ce qui pousse déjà, ou une variante de celui-ci. Vous ne savez pas comment identifier la plante? Il existe de nombreux guides de terrain ainsi que des applications en ligne. Google PlantNet, PlantSnap et iNaturalist.

  • Ne retirez jamais les plantes indigènes de la nature; c’est du vol à l’étalage. Des pépinières «écologiquement correctes» ont vu le jour dans toutes les régions du pays. Pour trouver des plantes indigènes qui fonctionnent dans votre région et des pépinières de plantes indigènes, consultez l’outil de ressources locales de l’Université Cornell. Achetez des plantes sauvages reproduites dans une pépinière réputée, pas dans un magasin à grande surface.

  • Cherchez à recréer des éléments naturels à plus petite échelle. Si vous envisagez des murs ou des allées, utilisez de la pierre naturelle dans des motifs naturels (à moins qu’il n’y ait pas de pierre, car elle n’aura pas l’air à sa place).

  • Brouillez les bords du jardin. Contrairement aux jardiniers conventionnels, qui peuvent terminer les plantations avec une bordure ou une belle ligne bien rangée, envisagez de brouiller les bords en réduisant progressivement la densité de la plante vers le périmètre du jardin. Peut-être faire flotter quelques îlots de plantes vers ou dans le paysage plus sauvage, si possible, pour diriger l’œil vers l’extérieur.

  • Ne fertilisez pas lorsque vous plantez. La plupart des communautés autochtones prospèrent dans les zones à faible fertilité des sols. Donner aux plantes indigènes un gros repas d’azote lorsque vous les installez est généralement très bénéfique pour les mauvaises herbes environnantes. Allez-y doucement et lentement au début.

  • Désherbez et paillez fréquemment et attendez que les plantes soient bien établies avant de décider de leur donner des suppléments. La croissance des racines doit venir en premier, alors ne soyez pas dérangé si les plantes semblent ralentir.

  • L’utilisation de plantes indigènes est un moyen écologique de rendre votre jardin vert de plusieurs façons!

    Quand l’homme exige de la nature un changement si grand et si artificiel, elle se rebelle et refuse de se soumettre.
    – L’almanach du vieux fermier, 1895

    Consultez notre page sur la culture des fleurs sauvages avec une liste de plantes indigènes largement adaptables.